Conscience

Je ressens, conscience de la qualité de la sensation

La conscience de la qualité de la sensation est éternelle et ne nécessite pas de carburant

 J’aime ou J’aime pas ? Si on en a rien à cirer c’est un petit j’aime.

Si non on change de posture pour une meilleur sensation qui devient un oui. Si c’est impossible, on ne peut rien y faire, on est pas responsable alors pas de tracas

Si oui on veut la conserver

La différence entre le bien et le mal ? Le bien : le plaisir et aussi l’effet d’impact profond, la vie plus forte que la mort en devenant plus fort, en croissance et création de muscles spirituels. Le mal ? Il n’y en a pas

Alors faits toi mal et vis avec !

C’est fait ! Numero1 en souffrance avec peu de séquelles !

A ton tour (fait toi plaisir aussi lol) !

Que choisir ? Sucré ou salé ? Un peu des deux !

On doit choisir une épreuve faite pour nous. Il y a plusieurs chemins qui mènent au paradis (expertise plus relations, sports arts sciences services et vente et création de produits, ou torture radicale par soi même ( plus rapide mais plus difficile))

La différence entre le bien et le mal c’est la différence entre le grand bien et le petit bien

Toujours bien dans tel domaine , le bien de légèreté, avec le temps on s’ennui ca devient un petit bien, plus long mais moins intense.

Le bien de profondeur, vaincre le mal par son amélioration, est une sensation qui arrive avec le changement inévitable après perte de légèreté.

  Ce qui reste c’est le moment présent, c’est faire au mieux, au plus, un petit pas supplémentaire , se demander comment , pour la réussite de tes rêves avec des activités sociales triés sur le volet vers ton épanouissement en fonction de sa nature.

Il y a la peur d’avoir de mauvaises sensation dans un futur lointain et aussi ce qui cause un mal etre et la peur de manquer dans un futur proche (argent solitude chômage guerre, parce que on attend ta réponse, comment tu va rétablir l’idéal avec plus de conscience )

Si on veut un plus grand bien il faut du GOUT et ca ne sera possible que par effort pour comprendre la vraie valeur des choses. Si tout était facile a obtenir il y aurait une perte de gout. On se lasse de tout. On devient trop fragile. On cherche notre destinée, le lieu des sensations vraies.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :