La fille du désert de Gobi, histoire.

Et si tout était recouvert de lait sur une planète, et nous étions des sirènes a très gros seins dansant et virevoltant dans le liquide, chantants pour s’amuser

IL y avait une plage de sable pour se reposer

Le cri que nous lancions a travers le ciel était si beau que tout les vaisseaux s’arretait et voulant nous rejoindre, l’équipage tombait dans le lait

Notre nourriture ! Mais avant on leurs faisait l’amour si fort avec un vagin dans la queue qu’il étaient content à travers la mort, encore pour longtemps, ca fonctionne aussi en mode lesbienne avec les baisers et le touché

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :